Autoconsommation : quelles sont les préconisations de la CRE ?

Rate this post

Dans la transition énergétique, les consommateurs jouent désormais un rôle de plus en plus important. Ils peuvent profiter de panneaux solaires photovoltaïques, de stockage ou de récupération de chaleur pour produire une partie de leur propre consommation. Ces solutions d’autoconsommation, largement mises en œuvre dans d’autres secteurs comme la mobilité (voiture électrique) ou les services numériques, peuvent également être bénéfiques pour le secteur de l’énergie.C’est pourquoi le sujet de l’autoconsommation fait l’objet d’une attention croissante au sein des entreprises énergétiques et d’autres organisations. Dans cet article, nous allons analyser ce qu’est l’autoconsommation, ses principaux avantages et ses risques éventuels. En outre, vous trouverez des recommandations pratiques de la CRE sur la manière de la mettre en œuvre dans votre entreprise tout en évitant les pièges potentiels.

Qu’est-ce que l’autoconsommation ?

L’autoconsommation est l’utilisation de l’électricité issue d’une source d’autoproduction (panneaux solaires photovoltaïques, récupération de chaleur, etc.) pour couvrir une partie des besoins énergétiques de l’entreprise. L’énergie produite est donc « consommée » par l’entreprise.Ce terme est utilisé dans le secteur de l’énergie depuis les années 1980 pour décrire les systèmes qui permettent aux utilisateurs finaux (entreprises, institutions) de produire de l’électricité pour eux-mêmes. Le principe de l’autoconsommation est largement mis en œuvre dans l’industrie depuis le début des années 2000. Il est principalement utilisé pour les petites et moyennes entreprises.

Avantages de l’autoconsommation

– L’autoproduction permet aux entreprises de mieux maîtriser leurs coûts énergétiques. Leurs coûts de production étant inférieurs à leurs coûts de consommation, elles peuvent réaliser des économies en s’autoproduisant.- Plus grande sécurité d’approvisionnement : si l’entreprise s’autoproduit, sa demande sur le réseau est plus faible, ce qui la rend moins vulnérable aux pannes ou aux ruptures d’approvisionnement.- Contribution à la transition énergétique : en autoproduisant, vous réduisez vos émissions de CO2 tout en contribuant à relever les défis de la transition énergétique.- Image plus forte : la présence d’installations d’autoproduction crée une image positive pour votre entreprise, car vous êtes perçu comme plus écologique et responsable.- Une meilleure santé financière : en autoproduisant, vous pouvez réduire vos besoins de financement car vous n’avez pas besoin de recourir autant à l’emprunt pour vos achats d’électricité.

Les risques de l’autoconsommation

– Risque de surproduction : vous pourriez produire plus d’électricité que ce dont votre entreprise a besoin. Dans ce cas, vous devriez vendre le surplus d’électricité au réseau à un prix très bas (1 euro/MWh), ce qui rendrait plus compliqué la couverture de vos dépenses.- Risque de faible production : vous pourriez produire moins d’électricité que les besoins de votre entreprise. Dans ce cas, vous devriez acheter de l’électricité sur le marché à un prix élevé, ce qui rendrait vos dépenses plus coûteuses.- Des dépenses d’investissement plus élevées qu’avec une énergie classique : si vous mettez en place une solution d’autoproduction hybride combinant des panneaux solaires photovoltaïques, une batterie ou un système de récupération de chaleur, l’investissement initial sera plus élevé qu’une solution classique.- Complexité accrue de la gestion de votre électricité : si vous mettez en place une solution d’autoproduction hybride, vous devrez gérer plus activement vos flux d’énergie et gérer les différentes règles de fonctionnement des différents systèmes.

Actions recommandées pour le secteur de l’énergie

– Le secteur de l’énergie doit sérieusement envisager le potentiel de l’autoconsommation et améliorer ses offres pour augmenter les chances de réussite de la mise en œuvre.- Les entreprises du secteur de l’énergie doivent sensibiliser aux avantages de l’autoconsommation. Pour ce faire, elles peuvent concevoir des campagnes de communication pour promouvoir leurs produits et services.- Les entreprises d’énergie doivent chercher des moyens de rendre leurs offres plus attrayantes et plus compétitives. Cela peut se faire en proposant des tarifs plus équilibrés et en concevant de nouveaux modèles commerciaux.- Les entreprises d’énergie doivent également chercher à mieux comprendre les besoins et les défis de leurs clients. Pour ce faire, elles peuvent investir dans des études de marché, mener des enquêtes et réaliser des entretiens approfondis.- Les entreprises d’énergie doivent également adapter leurs processus internes pour mieux soutenir la mise en œuvre de l’autoconsommation.

Conclusion

Alors que la transition énergétique bat son plein, les entreprises s’intéressent de plus en plus au concept d’autoconsommation. En effet, celui-ci peut apporter des avantages tant financiers que sociétaux. Cependant, il est important de comprendre que l’autoconsommation peut s’accompagner de certains risques et nécessite également des investissements importants.Pour réussir la mise en œuvre de l’autoconsommation, les entreprises énergétiques doivent améliorer leurs offres et mieux comprendre les besoins de leurs clients.

Laisser un commentaire